Un nouveau moyen de lutte biologique: ‘kôtô’

Après ma formation je me suis installé en tant que maraîcher à mon propre compte dans la localité d’Abomey-Calavi et mes recherches m’ont permis de découvrir un nouveau moyen de lutte biologique pour faire face aux attaques de mes cultures. Le fruit de cette recherche n’est rien d’autre qu’une solution très efficace et purement biologique obtenu à partir des feuilles de Neem, du piment de Guinée et du savon indigène communément appelé dans ma localité « kôtô ». Cette solution lutte contre plusieurs ravageurs en particulier les insectes et les chenilles.

Pour préparer cette solution, il faut piller les feuilles de Neem ainsi que le piment de Guinée. L’ensemble est mélangé à l’eau puit on y ajoute le savon découpé en de très fines lamelles de façon à ce qu’il puisse se dissoudre facilement dans le mélange. Laisser en macération pendant 24h. Ensuite le mélange est filtré et la solution est recueillie pour être pulvérisée sur les plantes à traiter après dilution à raison de 0,25L de la solution pour 10L d’eau. En traitement préventif, elle peut être appliquée 1fois tous les 15jours et en traitement curatif autant de fois que nécessaire jusqu’à satisfaction pour éliminer les attaques constatées. Ce mélange est très facile à réaliser et s’inscrit parfaitement dans le cadre d’une production de type biologique.

L’efficacité de ce produit à été approuvé et démontré par plusieurs de mes collègues maraîchers à qui je vend par moment ce produit. Il y a peu, les maraîchers de ma localité et moi nous nous plaignons de la quasi inexistence de produit biologique adéquat pour faire face aux attaques de nos cultures. Mais depuis que nous avons découvert ce produit et que nous l’avons tous essayé, nous en sommes pleinement satisfait.

Au-delà du fait que mon innovation a permis d’accroître les connaissances de plusieurs maraîchers de ma localité et de me générer quelques bénéfices, je reste persuadé qu’une amélioration et une meilleure vulgarisation de celle-ci redonnerait une lueur d’espoir à tous ces jeunes qui hésitaient de se lancer dans le secteur du maraîchage par peur de devoir faire face à une agriculture de type conventionnel. Ce qui créerait ainsi plusieurs emplois durable et me motive à mieux développer tout ceci.

Lededji Alihonou Patrice Arnaud, Benin

29 comments

  1. Belle trouvaille ! Je pense que c’est relativement préférable aux produits chimiques. Cependant faudra veiller à ce que cela n’ai pas d’effet indésirables à court ou long terme.

    Liked by 1 person

  2. Belle trouvaille. C’est sans doute l’une des meilleures solutions pour ne pas dire la meilleure que nous attendions. Courage à toi et que cette trouvaille ne soit pas la dernière.

    Like

  3. Très belle initiative Mr LEDEDJI. Avec cette œuvre nous aurons à protéger un temps soit peux nos produits maraîchers des bestioles qui les minent. Je vous souhaite beaucoup de courage dans cette lancée créative.

    Like

Comments are closed.

%d bloggers like this: