L’utilisation des drones dans l’agriculture permettra une gestion intelligente des exploitations agricoles

La lumière provenant du soleil est absorbée par les plantes au cours de la photosynthèse pour produire de la matière organique. Les plantes reflètent ensuite de la lumière. Le capteur fixé sur le drone mesure cette lumière réfléchie. Le capteur  nous  fournit des images NDVI (indice de végétation par différence normalisé)  qui sont construites a partir des canaux rouges et proches infra rouge, mettant en valeur le taux de chlorophylle, la surface des feuille, des paramètres de stress hydriques de la végétation  en fin d’établir des cartographies de besoins de la culture. Ce véritable scan de l’exploitation fournit des préconisations pratiques pour traiter au mieux les cultures en azote et faire ainsi des réductions massives d’engrais, il permet de répondre au mieux à la directive Nitrates. Ensuite, la cartographie met en évidence l’hétérogénéité intra-parcellaire du besoin en azote. La dose à apporter est donc modulée en fonction de la zone de la parcelle. Chaque plante reçoit une quantité au plus proche de ses besoins. Ceci limite ainsi l’impact environnemental et permet de diminuer le coût des intrants mais aussi de soutenir la nature dans les meilleures conditions. Le drone nous permet également de  détecter la présence de maladies dans la parcelle, pour évaluer l’état de salisse ment de celle-ci, pour quantifier les dégâts causés par les ravageurs ou encore pour observer un stress hydrique mais aussi lutter contre les attaques des prédateurs. L’évaluation de l’état de développement de la culture permet le calcul de la dose appropriées une offre   globale pour la gestion de la fumure azotée des parcelles : ajustement de l’épandage et optimisation des dépenses.

Nos télé- pilotes effectuent le survol des parcelles avec les drones. Tel un tour de plaine vue du ciel, cette étape permet d’acquérir des prises de vue haute définition des parcelles survolées.

Nos ingénieurs reconstituent les prises de vues, afin de créer des ortho-photos  géo-référencées qui seront traitées et analysées. Ils étudient des indicateurs clés : Indice de végétation, d’hétérogénéité, expérimentation sur micro parcelles, maladies, la biomasse, le taux de chlorophylle ou bien la densité foliaire, nature et fertilité  des sols.

Nos experts agronomes interprètent les données traitées pour une meilleure protection des végétaux  ainsi réduire les impacts environnementaux.

Les données sont restituées (après demande de survol) sous forme de cartographies et de préconisations personnalisées. Ces cartes, prêtes à l’emploi pour une modulation manuelle ou automatique. 

Pour la mise en place  de notre projet   les membres de Sen Agri digital ont eu à participer à des journées agronomes comme BUZZ START UP de Orange TM au niveau de l’université de Thiès, Sénégal mais aussi à des FORUMS ENTREPRENARIATS AGRONOMES au Sénégal pour la recherche de partenaires et des bailleurs de fonds.

Sen Agri Digital cherche à contribuer à  l’amélioration des pratiques culturales par la mise en place de service agricole via des plates formes web et mobiles afin de réduire au maximum les énormes pertes de production  et de permettre une maîtrise des charges à travers d’une agriculture de précision. Les Technologies de l‘Information et de la Communication peuvent jouer un rôle important dans les pratiques d’une bonne agriculture avec une protection intensive des végétaux. Notre projet à l’esprit technologique permet d’utiliser les drones spécialisés pour tout, de la lutte antiparasitaire à la surveillance phytosanitaire mais aussi à la réduction des impacts environnementaux.

Au cours des prochaines décennies, la croissance démographique dans le monde sera la principale source d’accroissement de la demande alimentaire. La population mondiale devrait passer de 6,7 à 9,2 milliards en2050. D’ici là, il faudrait doubler la production agricole, voir la tripler. Soit, 300 millions de tonnes selon la FAO en 2011.

A l’instar de tous les pays sahéliens, le Sénégal subit une baisse de la pluviométrie et des pressions de plus en plus importantes sur les ressources naturelles.  Les effets combinés de la croissance démographique et les perturbations climatiques ont affecté son agriculture et induit la dégradation des terres qui se manifeste sous différentes formes suivant le milieu physique et les systèmes de production dans les différentes zones éco-géographiques LADA (2003). La population croit à un rythme relativement élevé passant de 11 150 467 habitants en 2007 à 39 millions en 2050 (ANSD, 2016). La place de l’agriculture dans le PIB national est de 17%.Depuis une quinzaine d’années, la filière traverse une crise profonde, qui est déterminée à la fois par les contraintes générales du secteur agricole, par la chute des cours et de la demande au niveau mondial. Les organisations de producteurs n’ont pas été préparées à prendre la relève et ne sont pas parvenues à offrir une alternative aux circuits des collecteurs-transporteurs privés, qui sont défavorables aux producteurs. La tendance à la baisse de la pluviométrie, la diminution de la fertilité et la multiplication des attaques sur les végétaux ont entraîné une régression sensible des rendements des cultures.

Notre idée de projet s’inscrit dans une lancée de proposer une meilleure précision dans l’agriculture pour une  bonne protection des végétaux mais aussi pour atteindre le maximum de production dans le sens de la sécurité alimentaire en association avec les nouvelles technologies de l’information et de la communication par l’utilisation de drone.

Malick Thiaw, Senegal

185 comments

  1. interressant car entre dans le cadre de l’inovation , participe à la bonne technik d’utilisation et d’exploitations des terres agricoles

    Like

  2. Quelle idée ingénieuse.
    Pour vu que les drones aient que des impacts positifs. Et que vous parvenez à minimiser les inconvénients. Ceci dit pensez à faire des essais afin d’identifier d’éventuels préjudices des drones sur l’environnement. Cela dans le but d’éviter d’agraver davantage l’écosystème.
    Du courage.

    Like

  3. C’est Un projet qui mérite d’etre réalisé car le senegal prône une émergence et cela va avec le plan sénégal émergent (PSE) du président MACKY SALL .
    Vive isfar, vive nos frères Ousmane Cissé et Malick pour cette ingéniosité ❤️

    Like

  4. Une idée très innovante pour l’agriculture qui participe a la protection de la nature.
    Bonne continuation…….

    Like

  5. C’est une très bonne initiative pour le développement de l’agriculture ainsi que pour la perfection de la production agricole.

    Like

  6. C est un projet très intéressant,,,son ampleur contribuera profondément sur le développement agricole en Afrique étant donné que beaucoup de populations pratique ce boulot.C est un secteur fondemental .je pense et je crois que ce projet connaîtra un grand essor en Afrique car ça intéresse tout le monde.

    Like

  7. Je trouve que c’est un projet très intéressant, bien réfléchi. Vous êtes à encourager. Bonne continuation pour le reste

    Like

  8. C’est un exellent projet qui peut aider a faire avancer l’agriculture je suis de tout coeur pour l’aboutissement de ce projet

    Like

  9. C’est une très bonne chose les gars et j’espére que ça va contribuer au développement de l’agriculture sénégalaise

    Like

  10. C’est une initiative d’une très grande envergure qui est en parfaite phase avec l’agriculture moderne. Bne continuation

    Like

  11. Vraiment c’est une bonne initiative et nécessite une aide qui permet sa réalisation, tout le monde doit être intéressé de ce projet

    Like

  12. Je pense que ça fera l’occasion d’appuyer ces genres d’initiatives puisque nous voulons développer à travers l’agriculture

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s